Site emploi marketing et forces de vente
GMS, Proximité, Hors Domicile et BtoB

Déposez votre Cv dans la CVthèque

Chefs de secteur GMS : profils les plus recherchés par les entreprises


Interview expert : Romain Graton, manager chez Fed Business
 
 
Quels sont les profils les plus recherchés par les entreprises lorsqu’elles recrutent des chefs de secteur GMS ?

On distingue deux types de recherche en fonction des tailles d’entreprises :

- Les multinationales (exemple : Danone, Groupe Bel) : elles recherchent des profils Bac+5, issus de grandes écoles de commerce et idéalement ayant une première expérience réussie au sein du secteur de la grande distribution (stage sur des fonctions supports ou terrain).

- Les PME : c
es entreprises ont besoin de profils rapidement opérationnels. Ainsi, elles s’orientent vers des candidats ayant une expérience réussie de 2 / 3 ans minimum sur des postes similaires.
 
Ces profils ont-ils évolué au cours des dernières années ?

Le niveau d’études demandé est de plus en plus élevé sur les profils Chef de secteur GMS. Les entreprises sont de plus en plus exigeantes sur les parcours / stages réalisés durant les études (recherche d’une expérience similaire dans la plupart des cas).
 
Quels sont ceux qui sont les plus difficiles à trouver ?

Paradoxalement ce sont les vrais vendeurs ! C’est-à-dire vraiment motivé par la fonction commerciale. On remarque une dichotomie entre les métiers vendus (contenu des postes) par les écoles de commerce et la réalité du terrain. Les métiers de la vente ne sont pas valorisés à leur juste valeur. On va donc avoir plus de difficultés à trouver des profils qui ont une appétence pour l’objectif, le dépassement de soi, etc. 
 
Au-delà des profils recherchés, quels sont les facteurs-clés de succès pour un recrutement de Chef de secteur GMS réussi ?

Justement la clé est de recruter un profil réellement motivé par le métier et les fonctions c’est-à-dire qui ne considère pas le poste comme une étape obligatoire pour atteindre une autre fonction. La formation / l’accompagnement du N+1 est primordiale. Le recruteur doit bien faire attention à ce que le poste vendu sur le papier soit en conformité avec le projet réel de l’entreprise (perspectives d’évolution notamment).

Il ne faut également pas négliger l’aspect déplacement géographique inhérent à ce type de poste. C’est un métier assez solitaire avec beaucoup de déplacements et qui nécessite de trouver le bon équilibre entre  vie privée et vie professionnelle. Le candidat doit savoir jongler avec cela tout en étant épanoui. 
 
Une fois recrutés, quelle stratégie les chefs de secteur GMS doivent-ils mettre en place pour évoluer vers une fonction de manager, support ou marketing?

L’expérience terrain est un passage obligé pour beaucoup de candidats afin de prétendre à « l’étape d’après ». La durée classique est de 2 ans : une année d’apprentissage / une année pour mettre en pratique les acquis.  

Les candidats qui réussissent à évoluer sont ceux qui sont les plus performants sur 2 aspects : le « savoir-faire » lié à la compétence métier et le « faire-savoir » qui se matérialise dans les échanges avec les différents services supports, la veille concurrentielle, la force de proposition… 

Les évolutions classiques après le métier de chef de secteur : services supports (Category management, Marketing etc…), management (plutôt dans les petites structures) et missions transverses (formation de nouveaux entrants, gestion de centrales régionales…)



Offres d'emploi à pourvoir actuellement