Métiers du marketing digital : décryptage avec l'expert

30 Novembre 2023
Métiers du marketing digital : décryptage avec l'expert
 
Si vous souhaitez occuper un emploi dans le marketing digital ou simplement mieux comprendre et décrypter la réalité et le quotidien de ces métiers nombreux, diversifiés et souvent de plus en plus pointus, vous êtes au bon endroit ! Jobmarketingvente, votre plateforme emploi spécialisé dans les métiers du marketing et de la vente, a interrogé Brice Michel, fondateur et dirigeant de Elios Conseil, cabinet de recrutement spécialisé dans les métiers du marketing digital.
 
 

Quelle est selon vous la bonne définition du marketing digital ?

Je définirais le marketing digital tout simplement comme l’ensemble des techniques permettant à une entreprise d’accroître sa visibilité en ligne avec pour objectif final de gagner des clients et donc de développer son chiffre d’affaires. Au sein des différents leviers utilisés par le marketing digital on peut faire la distinction entre des moyens « indirects » (où on agit sur la notoriété et le rayonnement d’une marque comme le SEO, la production de contenus, le travail sur l’image de marque), et des moyens plus « directs »  et ROIStes orientés vers l’acquisition directe de prospects chauds (comme le référencement payant ou la publicité payante sur les moteurs de recherche et les réseaux sociaux, le cold mailing, les jeux-concours, l’affiliation etc..)
 

Quels sont aujourd’hui les principaux métiers du marketing digital ?

Au sein de notre cabinet nous faisons la différence pour notre part entre cinq grands pôles :
 
• Les métiers de l’acquisition en ligne (naturelle ou payante) dans lesquels nous rangeons par exemple le Responsable marketing digital, SEO Manager, SEA Manager, Traffic manager, Lead Generation Manager, Campaign Manager (emailing ou CRM)
• Les métiers de la production de contenu dans lequel nous mettons par exemple le Content Manager, Rédacteur web, Chargé de communication digitale mais aussi le Social Media Manager, le Community manager.
• Les métiers de l’expérience client qui incluent désormais des profils offline ou digitaux ou un mix des deux (les entreprises étant de plus en plus digitalisées dans tout le processus d’interaction avec le client) : Responsable expérience client, CX Manager, Customer Experience manager, Customer Care Director
• Les métiers de la webanalyse et de la data : Web Analyst, Data analyst, Data scientist.
• Un pôle spécifique au e-commerce avec notamment les postes de Directeur omnicanal, Directeur e-commerce, Responsable e-commerce, e-merchandiser, Responsable logistique e-commerce, Chef de projet e-commerce.
 

Sont-ils très différents des métiers du marketing digital d’il y a 5 ou 10 ans ?

Les métiers fondamentaux du marketing digital restent les mêmes. Si on prend le SEO, il n’est pas nouveau, il date des années 9O par exemple, ce métier existe donc déjà depuis quasiment trente ans ! Cependant, évidemment, le métier de référenceur lui-même a beaucoup évolué : si au début produire des contenus en quantité suffisait pour se faire indexer, aujourd’hui il faut agir sur différents leviers : l’aspect technique, la qualité des contenus et surtout les liens entrants et être le plus au fait possibles des évolutions des algorithmes des moteurs de recherche.
 
De nouveaux métiers sont cependant apparus ces 10 ou 5 dernières années. Par exemple dans le champ des startups, je pense à tous les métiers du growthmarketing très liés au digital et qui reposent sur des techniques s’inspirant de l’esprit du « hacking ». Ces métiers ont émergé sous la pression des contraintes de croissance rapide qu’on trouve dans ces environnements : Growth Outbound Manager, Growth Ops, Growth Product, Growth Engineer, Head of Growth, Growth analyst, Growth/data engineer etc…
 
On a vu également apparaître récemment de nouveaux métiers dans le domaine de la relation client, les entreprises ayant pris conscience qu’il est beaucoup plus coûteux de conquérir de nouveaux clients que de développer les clients existants. Même dans les grandes organisations, les métiers de Responsable expérience client, de CX Manager, ou de Customer Experience manager sont encore relativement nouveaux.
Enfin on peut évoquer tous les métiers spécifiques apparus avec la vogue du web3 qui pour le coup sont encore très nouveaux : : Expert marketing NFT, Animateurs 3.0 d'événements virtuels, Ingénieur Prompt etc...
 

Quel est l’environnement de travail des métiers du marketing digital ? Qui sont les principaux interlocuteurs de ces métiers en interne et en externe ?

Le marketing digital est un milieu en constante évolution avec désormais une grande variété de métiers : certains très spécialisés sur l’image et la créativité : UX designer, Brand Manager, Web designer, d’autres désormais très axés chiffres et optimisation : Consultant adwords, Data analyst d’autres encore très « 360 degrés » et plus orientés stratégie et relation clients : Chef de projet digital, Chef de projet e-commerce. Par ailleurs c’est un secteur dans lequel on peut passer facilement du statut de consultant expert à celui d’opérationnel. La part du télé-travail va en grandissant. Donc je dirais que c’est un environnement assez fluide mais qui implique de se former en permanence aux différents outils et d’être souple dans son mode de travail.
 
Les interlocuteurs principaux en interne sont les directions communication et marketing bien sûr mais aussi un peu les équipes commerciales et les équipes de la relation client en général. En externe, un Responsable Marketing digital ou un SEO Manager est principalement en relation soit avec des freelances soit avec des agences digitales généralistes ou agences spécialisées sur le SEO, le SEA, l’emailing etc..
 

Quels secteurs d’activité et entreprises recrutent aujourd’hui dans les métiers du marketing digital ?

Chez nous, l’année dernière nous avons beaucoup recruté sur les métiers du CRM : CRM Campaign Manager, Chargé de CRM, Responsable CRM. Il semblerait que même les petites structures investissent dans ce domaine pour mieux travailler leur base de données clients et mettre en place une vraie politique de marketing relationnel avec leurs clients.
 
Les métiers du SEO, SEA semblent avoir connu une baisse, tandis que les postes de Responsables réseaux sociaux et Community Managers ont mieux résisté. Les profils de Responsable marketing digital manageant une petite équipe avec une culture générale sur l’ensemble des leviers et capables de challenger les prestataires restent également assez recherchés.
 

De nombreuses agences en marketing digital sont présentes en France : le travail est-il très différent dans cet univers ? Quelles en sont les spécificités ?

Le travail en agence et le travail chez l’annonceur est en effet assez différent. En agence un consultant ou un commercial doit généralement s’occuper d’un portefeuille de clients très différents ayant des problématiques et des identités particulières. Il faut être très polyvalent, c’est très formateur et c’est intéressant mais ça peut être frustrant car on peut moins s’impliquer sur le long terme et on a moins de prise sur les choix qu’on préconise, ce qui apparaît comme frustrants à certains, à terme.
 

Le télétravail est-il largement répandu dans les métiers du marketing digital ?

Oui le télétravail est de plus en plus répandu. Certaines entreprises comprennent que sur certains métiers, si elles ne veulent pas avoir à attendre ou à dépenser des sommes folles il vaut mieux accepter d’embaucher des profils en télétravail. Cela étant dit, ça ne va pas sans poser des questions évidentes de management : les entreprises tentent donc de garder un équilibre et de trouver des moyens d’organiser différemment le travail pour s’adapter à cette nouvelle donne. 
 

Quel type de formation en marketing digital est nécessaire pour accéder à ces métiers ?

Les entreprises privilégient les profils Bac + 4/5, notamment les diplômés d’école de commerce option marketing avec, en plus, une spécialisation en marketing digital.  On peut également suivre un parcours généraliste et compléter avec un IAE ou Master 2 professionnel option marketing, e-Commerce. Mais il est possible d’accéder à ces métiers aussi avec Bac +2/3 si on a une expérience professionnelle conséquente dans l’un de ces domaines.
 
Il existe évidemment désormais de très bonnes écoles spécialisées comme la Digital Business School, la Digital School of Paris, ECV digital, SUPDEWEB HETIC (Hautes Études des Technologies de l'Information et de la Communication) etc..
 

Recommandez-vous tout particulièrement une école en marketing digital ?

Epitech Digital School a une bonne réputation, les profils qui en sortent sont généralement de bons profils.
 

Le Mastère marketing digital et la licence pro offrent-ils facilement des débouchés aux étudiants sortant de ces études ?

Oui, généralement si on complète ça par des stages très opérationnels. Les licences professionnelles en alternance sont relativement appréciées des recruteurs, car cela donne une vraie expérience de terrain.
 

La maitrise de langues étrangères est-elle indispensable pour travailler dans ces métiers ?

Pas toujours, sur des métiers d’expert ce n’est pas forcément nécessaire (enfin pour faire sa veille dans ces métiers il faut quand même au moins pouvoir lire en anglais). Mais pour évoluer vers des postes à responsabilité ou à l’international, la maîtrise de l’anglais tant à l’écrit qu’à l’oral est évidemment un incontournable.
 

Sont-ils accessibles en mode découverte sous forme de stage et d’alternance ?

Oui, dans les PME, les Startups et même dans les grands groupes on peut trouver ce type de stages ou d’alternance.
 

Au-delà de la formation initiale, quelles sont les compétences, les hards skills et soft skills indispensables pour pouvoir travailler dans les métiers du marketing digital ?

Au niveau des hard skills, dans quasiment tous les métiers du marketing digital il faut maîtriser les outils d’analyse du trafic en ligne : Google Analytics et Google Tag Manager pour l’implémentation de balises de tracking en vue du suivi des conversions, ainsi que les techniques d’A/B testing.
 
Pour les postes de Chef de projet digital ou de SEO technique des bases en HTML, Java Script, PHP sont souvent demandées. Pour les métiers de la data il faut avoir des compétences en Mysql et connaître les principaux outils de visualisation de données.
 
En termes de soft skills il faut avoir une grande curiosité d’esprit, avoir un esprit « test and learn » et la capacité à remettre en question régulièrement ses certitudes et ses savoir-faire pour suivre les évolutions et se mettre à jour. Dès qu’on occupe des postes liés à la relation client ou au management il faut avoir de bonnes compétences en communication, des compétences relationnelles et des compétences en présentation orale.
 

Quels sont les principaux avantages et les inconvénients de ces métiers ?

Etant donné que ces métiers se spécialisent, l’avantage est qu’on peut se positionner rapidement sur tel ou telle expertise : Adwords, Social ads, influence en se concentrant sur un aspect du métier et en devenant un spécialiste à même de proposer ses prestations. La contrepartie c’est qu’il faut se mettre à jour en permanence. Les compétences et la maîtrise n’est jamais 100% acquise.
 

Quels sont aujourd’hui les parcours, les CV en marketing digital les plus recherchés par les entreprises qui recrutent ?

Les entreprises recherchent soit des profils assez spécialisés dans un domaine : les bons CRM managers, les spécialistes de la génération de leads, ou les Responsables logistique dans le secteur e-commerce par exemple sont assez recherchés.
 
Les CV en marketing digital qui ont une ou deux compétences fondamentales mais qui sont capables d’avoir une vision 360 et une première expérience en management sont des profils également assez prisés car ils ont un bon potentiel d’évolution pour évoluer à des postes de responsabilité.
 

Quels sont les niveaux de salaire dans ces métiers ? 

Concernant les niveaux de salaire dans les métiers du marketing digital, cela dépend vraiment des métiers et du niveau d’expérience : cela va de 30K€ annuels pour un Community Manager jeune diplômé à plus de 160K€ (voir au-delà de 200K€ dans les grands groupes) pour un Directeur omnicanal, tandis qu’un Responsable SEO avec 5 ans d’expérience gagnera entre 50 et 60K€ bruts annuels.
 

Au final, quelle est selon vous la bonne stratégie à adopter pour réussir sa carrière dans les métiers du marketing digital ?

Mon premier conseil serait de choisir un domaine qu’on aime : dans la mesure où on va devoir se documenter, se former en permanence sur son métier il faut que ce soit dans un domaine qui nous intéresse. Si on n’aime pas les chiffres et l’analyse il vaut mieux ne pas choisir le référencement payant. Après, en termes d’interactions il faut choisir un métier qui nous convient : un consultant Google Ads en freelance travaillant de chez lui a forcément moins d’interactions qu’un Chef de projet en agence. Tout dépend comment on aime travailler : seul ou plutôt en équipe. Certains métiers se prêtent plus ou moins que d’autres à tel ou tel type de mode de travail. Il faut prendre en compte cet aspect des choses si on veut durer dans le temps, je pense. Pour les jeunes, si l’entrée sur le marché du travail est plus difficile, le passage en agence ou même une expérience en tant qu’auto-entrepreneur peut être très formatrice. Mais le fait d’être consultant n’est d’ailleurs pas forcément un choix par défaut, certains réussissent mieux dans ces métiers qu’en interne, chez l’annonceur. Au final n’y a pas de voie meilleure qu’une autre dans l’absolu. D’ailleurs on peut très bien revenir dans le conseil après être passé chez l’annonceur. Ça arrive d’ailleurs assez souvent, car ça fait sens : on fait profiter ses clients de l’expérience qu’on a pu avoir par le passé sur le terrain en tant qu’opérationnel ou que manager.
personnages et haut parleur
Le saviez-vous ? Jobmarketingvente.com, c'est plus de 20 ans d'expérience dans la publication d'offres d'emploi marketing et vente : notre audience est ciblée, les CV aussi ! Publier une offre d'emploi
Bienvenue chez Jobmarketingvente
Connexion à votre compte
Mot de passe oublié ?
Création de votre compte
En créant un compte, vous acceptez les conditions générales d'utilisation.
jmv logo

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Chez Jobmarketingvente, nous utilisons des cookies destinés à améliorer votre expérience et à vous offrir un service plus personnalisé. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez changer votre configuration en cliquant sur « Paramétrer les cookies ».

jmv logo

Jobmarketingvente

Collecte et traitement d'informations relatives à votre utilisation afin de vous offrir un service totalement personnalisé lors de votre navigation sur le site Jobmarketingvente.com et uniquement sur celui-ci.

Google Tag Manager

Ce service peut déposer 22 cookies.
Voir le site officiel
J'accepte
Paramétrer les cookies
Je valide